LE SIÈGE À LA RENAISSANCE

5 avril 2013

Non classé

Sous François 1er (1515-1547), la forme général et l’utilisation du siège ne change pas, elle ne changera d’ailleurs pas jusqu’à la fin du règne de Louis XIV. Mais ce qu’il y a de nouveaux ce sont les décors inspirés de la Renaissance Italienne comme les arabesques (enroulement de fleurs et de feuillages disposés sans souci de symétrie), les grotesques (ornement dans lequel se mêlent des rinceaux, des animaux fantastiques et des figures humaines), les compositions florales symboliques, telles que les cornes d’abondance (forme de coquille de triton), les vases à fleurs, les personnages « profilés » dans des médaillons qui se trouvent sur le dossier du siège.

Sous Henri II (1547-1559), les derniers motifs médiévaux restants sont supprimés. Le décor se fait plus sobre avec beaucoup de moulurations,(motif allongé en saillie et en creux placé sur une surface plane et nue) et quelques ornements comme les rosaces (ornement en forme d’étoile ou de rose),  de têtes d’animaux ou d’entrelacs (motifs décoratifs composés de lignes qui s’entremêlent).

- Les nouveaux sièges:

  • Le scabello est un siège caractéristique de la Renaissance italienne que va empreint. L’ornementation est faite de mascarons (tête d’homme, de femme ou d’animal fantastique), et de volutes (spirales).
  • La chaise à bras ou faudesteuil: on remarque que le dossier a été raccourci. Cette chaise à bras est au début du XVIème siècle souvent garnie de coussins mobiles et, dont l’assise et le dossier seront recouverts de cuir, de tapisserie ou même de satin à la fin du XVIème siècle. Notons que cette chaise à bras qui est en faite l’ancêtre du fauteuil, terme qui a été adopté en 1636 mais pas à la Cour elle gardera son nom de chaise. La chaise à bras est caractéristique du style Henri II.
  • Le caquetoire ou chaise à vertugadin, crée en 1556, est un siège à haut dossier dont l’assise est trapézoïdale rendant l’assise des femmes de l’époque plus commode, en effet elles portaient un panier sous leur robe. Ce siège est donc créé pour les femmes uniquement ; d’où le nom de caquetoire car les femmes ont, apparemment, l’habitude de caqueter comme des poules.
  • Le fauteuil à haut dossier apparait tout d’abord en Italie puis va très vite se répandre, au cours du XVIème siècle, dans tout le reste de l’Europe et donc plus particulièrement en France. Le siège ainsi que le dossier sont recouverts de cuir piqué de gros clous dorés ou cuivrés.
  • La chaise à dos, est en fait l’ancêtre de la chaise (siège avec un dossier sans accotoirs). Ce nom sera utilisé jusqu’au XVIIème siècle.

- Les sièges courants:

  • la chaire à haut dossier de cette époque est beaucoup moins haute, en effet elle a perdu son dais mais a conservé son coffre dans l’assise. Sur le dossier on y trouve une ornementation en forme d’écusson ou de miroir. La chaire à haut dossier de cette époque est donc moins imposante que celle du Moyen-Âge, celle-ci est plus sobre mais pas dans son décor et dans son entablement qui pourrait rappeler celui d’un bâtiment.
  • la banquette qui est un long siège, on dirait même que plusieurs chaises à bras ont été collées pour former une assise plus grande.
  • le tabouret qui n’a pas évolué depuis le Moyen-Âge.
  • La sedia dantesca est un siège en forme de X d’origine italienne qui va être diffusé en France avec un dossier droit et deux accotoirs ce qui lui donnent l’aspect d’une chaise à bras. L’assise est formé d’un tissu.
  • La sedia savonarola ou fauteuil en tenailles est un fauteuil en X issu du faudesteuil médiéval. Le dossier est le plus souvent orné par un écusson.

À propos de antiquitesetobjetsdart

Voir tous les articles de antiquitesetobjetsdart

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

English4you |
Gasannetan |
Ozekiah |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lemeilleurestavenir
| Absorbing Musings
| Artpaint et Artdigitales PR...